What links unite health and ikigaï?

Dans les pays occidentaux, l’ikigaï est souvent défini comme la raison qui vous donne envie de vous lever le matin, autrement dit “votre raison d’être”. En réalité, dans la culture japonaise, l’ikigaï est un concept à la fois commun et complexe, qui consiste à mettre en œuvre une philosophie de vie pour cultiver au quotidien, sa vie intérieure et ainsi, donner du sens à son existence. C’est à cet endroit que santé et ikigaï sont intrinsèquement liés, depuis la nuit des temps.

Ce que le terme ikigaï nous dit de la santé humaine

Le terme même d’ikigaï se compose du mot “iki” qui signifie vie et de “gai” qui se traduit par “ la réalisation de ce qu’une personne attend ou espère" autrement dit, ce à quoi une personne donne de la valeur. 

L'origine de ce terme n’est pas formellement identifiée ni même les différents sens qu’il a pu prendre au cours du temps. Aujourd’hui, au Japon, l’ikigaï est un objet de recherche intimement lié au bien-être des personnes âgées, puisqu’il semble que cultiver cette philosophie de vie permette de vivre plus longtemps et en bonne santé.

Kamiya Mieko était une psychiatre japonaise qui attira l’attention sur la dimension psychologique des troubles somatiques, à partir de l'observation des patients atteints de la lèpre placés à l’isolement. Elle fit de l’ikigaï un de ces objets de recherche principaux en écrivant son livre de référence “Ikigaï Ni Tsuite” (Ce qui fait que la vie vaut d’être vécue, 1966)

Selon elle, "Il n’y a rien de plus fort pour l’Homme que de trouver son ikigaï. Dès lors, il n’y a rien de plus cruel que de l’en priver et il n’y a pas plus grand amour que de lui donner. “ 

Cette citation met en exergue la profonde relation entre le bien-être physique d’une personne, son état émotionnel et le sens qu’elle donne à sa vie.

Quand psychologie positive et ikigaï se rencontrent

La philosophie de l’ikigaï m’a été enseignée par Nick Kemp, fondateur d’Ikigaï Tribe. Passionné par le Japon où il a vécu, Nick collabore avec de nombreux chercheurs japonais qui travaillent sur la signification et la portée de l’ikigaï. En étudiant l’ikigaï plus en détail, j’ai été frappée par les liens que relient cette philosophie de vie à la psychologie positive.

L’ikigaï se rapproche de la notion d’eudaimonia qui signifiait pour les grecs anciens, le fait de vivre une vie épanouissante et pleine de sens. C’est une conception du bonheur qui rejoint les recherches en psychologie positive.

La psychologie positive est une science récente qui s’intéresse à ce qui rend une personne heureuse, résiliente et optimiste dans sa vie. Ses applications se trouvent dans l’éducation, la gouvernance, la santé et le bien-être. On se base d’ailleurs sur la psychologie positive dans le coaching santé. 

J’ai aussi retrouvé la philosophie de l’ikigaï dans les formations que j’ai pu suivre en thérapie comportementale cognitives et émotionnelles, et même, jusque dans le cadre de ma formation en santé environnementale, à travers la notion de salutogénèse.

Apparu il y a une trentaine d’années, le terme de salutogenèse est composé du mot latin "salus" qui signifie santé et du mot grec "génésis" qui se rapporte à l’origine. En questionnant sur ce qui est à l’origine de la santé, la salutogénèse met l’accent sur les approches positives et préventives en matière de santé.

L’ikigaï tel qu’on l’approche aujourd’hui, pourrait donc être considéré comme une pratique préventive pour maintenir un bon état de santé et de bien-être puisqu’elle répond à ces questions fondamentales "d'où vient la santé" et “comment peut-elle être invitée" ?

11 February 2021
Julie Bach
Environmental Health Coach
© Copyright 2021 - Julie Bach - All rights reserved
A website created by MyLittleSiteWeb
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram